Dyod sous la loupe de la SNCB

Les photographes Olivia Droeshaut et Yves Dethier ont réussi à capter les histoires et les émotions d’enfants à travers l’espace réduit d’une fenêtre de train. Dans le reflet de la vitre, les enfants rêvent, jouent, rient, observent, dessinent …. Ces photos sont d’une sincérité touchante. Les enfants ne trichent pas, ils dévoilent spontanément leur caractère, leurs émotions. Et comme la fenêtre crée une certaine distance entre les enfants et les adultes, les petits sont totalement plongés dans la fantaisie de leurs jeux. Ils s’en donnent à cœur joie pendant que nous ne sommes que les spectateurs de leur monde imaginaire. Le cadre de la vitre agit ici comme une scène de théâtre mais, finalement, sans interaction avec le spectateur. (Extrait de l’article paru sur le site SNCB)

Un petit correctif toutefois: même si c’est très flatteur, nous n’avons pas gagné le concours, mais bien le titre de Hasselblad Masters pour 2010.

Voir l’article SNCB.

Comments are closed.

All content © Dyod